Interviews
13 Avr

Interview de Dahlia Saada, une artiste peintre passionnée

Posté par

peintre-dael-tableau

Aujourd’hui nous vous présentons Dahlia Saada, de son nom d’artiste Dael, qui crée des peintures à la fois colorées et envoutantes, nous transportant alors dans son univers empli de sérénité. Elle a accepté de répondre à nos questions, nous dévoilant ainsi les coulisses de ses oeuvres, ses inspirations, ou encore son processus de création.

Que vous ayez un intérieur design ou cosy, ses oeuvres viendront apporter leur touche de couleur et un sentiment de bien-être à votre décoration. Pour tout renseignement, vous pouvez contacter directement l’artiste à cette adresse mail : dael770@gmail.com.

 

peintre-dael-décoration

 

Bonjour Dahlia, comment allez-vous ? 

Bonjour Chloé, je vais bien merci et vous ?

Très bien, merci. Présentez-vous, dites nous ce que vous faites dans la vie.  

Dans la vie j’exerce au sein d’un GIP, opérateur de l’Etat , responsable des Achats ET de la logistique.

Expliquez-nous votre parcours, comment vous est venue l’envie de peindre ? 

Tout naturellement … j’ai presque envie de dire que c’est inné en moi car j’ai grandi dans un milieu de créatifs, ma mère étant couturière, mon père ébéniste menuisier, j’ai toujours eu LE contact dessins, matière, perspectives, proportions …et une attirance avec beaucoup d’intérêt  pour tout ce qui touche aux arts créatifs et la création en général.

Qu’est-ce qui vous attire dans la peinture ? Pourquoi créez-vous ? 

Pourquoi je crée ? Par envie, tout simplement, par besoin parfois, par inspiration souvent ET aussi très cycliquement … une idée, un contexte, une lecture, une ambiance, une émotion, une étude … peuvent susciter chez moi l’envie ou le besoin d’exprimer mes ressentis et ma vision des choses à travers le dessin, la peinture et y mettre de la couleur ..

Je suis une créative de manière générale …  c’est dans ma fibre.

La peinture est à mon sens l’expression même de la liberté d’expression, au delà de l’écriture que j’affectionne particulièrement aussi, elle est un vecteur d’émotions, de ressentis, de sensations, de non-dits et permet de provoquer chez l’autre, chez l’observateur des interprétations diverses et subjectives, lui permettent de s’évader… une œuvre est un conte… une œuvre raconte une histoire, beaucoup d’histoires…

Comment décririez vous votre art ? 

Je le décrirais de la manière la plus simple et la plus évocatrice… Un art qui bouge tout en étant paradoxalement intemporel, onirique… il exploite et subordonne la sensibilité créative aux pinceaux et crayons et couleurs… en permet la restitution, la matérialisation alchimique des idées, de la pensée créative, de la matière, des couleurs et en permet aussi une fusion harmonieuse de tous ces éléments dans un idéal de sublimation de l’œuvre…

Quelles sont vos influences, vos inspirations ? 

Mes influences ont été incontestablement Chagall pour sa sensibilité, ses personnages, sa musicalité, ses violons et ses bleus, la force ET la naïveté combinées de ses œuvres, la spiritualité que l’on retrouve dans quasiment toutes ses œuvres …

La richesse ET Les couleurs éclatantes de Klimt, ses dorés, les femmes et la nature opulentes …

Les bleus de Yves Klein …

L’expressivité ondulante  à travers des lignes des pleins et des déliés, ses formes géométriques adoucies par la couleur  de Kandinsky …

Les aquarelles de Raoul Dufy, des bords de mers, des scènes d’intérieur douces et des ambiances d’été…

ET tant d’autres ..

Quels sentiments ou émotions essayez-vous de transcrire dans vos oeuvres ? 

J’essaie de transcrire des sentiments de sérénité, d’amour, de paix, d’harmonie et de bien-être … j’utilise beaucoup les bleus et les verts qui sont les couleurs de l’équilibre en lien toujours avec la nature, l’élément eau, le ciel, la végétation …

Quel est vôtre processus de création ? 

Je réfléchis très peu à l’œuvre à produire et je ne visualise aussi que très peu l’aboutissement, le rendu  … je démarre souvent sans savoir où je vais … juste avec une ou plusieurs idées … je sais seulement ce que je veux comme couleur de fond , de trame… je laisse souvent filer mes crayons et pinceaux, sans technique particulière … juste au feeling et selon ce que j’ai sous la main…. tout est souvent dans l’improvisation…

Quelles techniques utilisez-vous ? 

Essentiellement Acrylique, médiums, brillants, pinceaux, couteaux, parfois feuille d’or et d’argent … fusains, encre de Chine, aquarelles, sanguines ..

Quelles couleurs dominent vos créations ? Et pourquoi ? 

Essentiellement le bleu …tous les bleus …j’aime cette couleur qui apaise l’œil … tous les bleus. Le vert .. tous les verts. Le blanc …

En fait les couleurs que j’utilise en général, hormis celles que je viens de citer … sont liées aux saisons … des ocres et marrons…

Quelles sont vos prochaines expositions ? 

Bien que j’ai toujours dessiné et peint et que je cumule les œuvres… je n’ai pas encore exposé … et je me lance dans quelque temps dans cette aventure, précisément courant mai-juin 2018, si tout va bien… Pour une exposition au Ministère des Sports …

Vos futurs projets ? 

Contracter des partenariats avec des galeries d’art … et dégager plus de mon temps à la création … et à la décoration de tous les espaces aussi bien privés que publics, et que mes œuvres puissent faire le bonheur de personnes amatrices d’art et sensibles à mon art…

Comment voyez-vous l’avenir ? 

En parfaite évolution, je m’applique surtout à bien vivre le présent…

À part la peinture, quelles sont vos passions ? 

Au pluriel ? Rire …

Une passion déjà prend du temps …

Mes passions sont éphémères et toujours en mutation … difficile à citer ..

Quelle est votre devise dans la vie ? 

Rester soi-même et ne se mesurer qu’à soi même …

Parlons bijoux, comment avez-vous connu Redline ? 

Des publicités de magazines … en observant des célébrités qui portaient les créations …  le fil rouge que l’on porte au poignet …traditionnel porte bonheur … protecteur et rehaussé par l’éclat d’un diamant … cela ne pouvait pas m’échapper ..

Qu’est-ce qui vous plait dans cette marque ? 

La sobriété raffinée et les matériaux précieux qui sont utilisés … la ligne épurée …

Quelle est votre collection préférée ? 

Bracelet Pure fil rouge … et bleu

Plutôt bracelet, collier ou bague ? 

Plutôt  bracelet …

Votre couleur de fil préférée ? 

Rouge passion

Bleu raison

Le mot de la fin ?

Tous ceux qui portent en eux ce désir de création œuvrent et participent à l’élévation de notre monde …

Merci Dahlia d’avoir accepté de répondre à nos questions ! 

décoration-tableau-dael

06 Avr

Découvrez l’histoire de Barbara Palvin

Posté par

barbara-palvin-redline

Elle portait dernièrement nos bijoux en couverture du Grazia Italia, nous avons donc décidé de vous raconter le parcours atypique de cette magnifique mannequin hongroise de 24 ans qui n’en finit pas de nous séduire.

Barbara est née le 8 octobre 1993 à Budapest, ville où elle passe son enfance. C’est à l’âge de 13 ans qu’elle est alors repérée lors d’une promenade dans les rues de sa ville natale. Sa carrière débute au Japon et elle apparait pour la première fois dans les pages d’un magazine japonais, le Spur Magazine, à 16 ans.

Elle est alors engagée par l’agence de mannequin IMG Models, connue pour s’occuper notamment de la carrière de Miranda Kerr, Gisèle Bündchen, Kate Moss ou Milla Jovovich.

En janvier 2010, elle apparait dans le magazine Vogue Italia et fait la couverture, le mois suivant, de l’Officiel Paris. La même année, elle défile pour Prada durant la Fashion Week de Milan, puis à Paris pour Nina Ricci, Louis Vuitton et Miu Miu.

Elle fait ensuite la couverture du magazine Jalouse d’avril, puis enchaine les parutions pour Vogue, W, et Numéro. Durant la Fashion Week de septembre 2010, elle défile pour Vivienne Westwood, Loewe et Chanel.

En 2012, elle pose pour Armani Exchange et devient égérie L’Oréal, puis pose pour des marques comme H&M, Dsquared2, Massimo Dutti et défile pour Victoria’s Secret.

Aujourd’hui, elle continue de fasciner, avec ses yeux d’un bleu intense et son visage enfantin. Elle enchaine les couvertures et autres partitions, et porte nos bijoux avec grâce et beauté dans le dernier Grazia Italia.

Un magazine dont elle fait la couverture, et pour lequel elle est parée de modèles Redline étincelants tels que Ange ou Trombone montrés ici. Une série de photos qui donne vie à nos bijoux, et une mannequin qui incarne parfaitement l’esprit Redline pour un résultat qui ne peut que nous séduire.

16 Mar

Interview de Valérie Hoba, passionnée de Redline !

Posté par

valérie-hoba-interview-redline

Aujourd’hui nous vous proposons une interview de Valérie Hoba, fan de Redline depuis ses débuts ! Nous vous racontons le parcours d’une femme, qui, d’huissier de justice, lance finalement sa propre marque de thé. Une femme aux multiples casquettes et qui nous inspire de par son parcours… Histoire passionnante, à lire dès maintenant !

 

Bonjour Valérie, comment allez-vous ? 

Bonjour Chloé, je vais merveilleusement bien, je vous remercie.

Présentez-vous, dites nous ce que vous faites dans la vie. 

Avec plaisir, je me présente donc, je m’appelle Valérie Hoba. Je suis une femme active et dynamique de 48 ans, maman de deux garçons de 14 et 18 ans, dont je suis très proche.

Je suis une amoureuse de la vie, une personne qui, par chance, ne dort pas beaucoup et d’une grande curiosité d’esprit. Je profite donc de chaque instant pour explorer mes sujets du moment.

Ma devise est ” carpe diem”!Nous ne sommes que de passage alors faisons nous des souvenirs. C’est tout ce que nous laisserons à nos proches et emporterons avec nous. C’est pour cela, j’adore les rapports humains, la convivialité, et les plaisirs de la vie.

 

Expliquez-nous votre parcours, comment en êtes-vous arrivée là ? 

Très simplement, j’ai une formation universitaire Bac +8 en droit avec une spécialité en informatique.J’ai commencé ma carrière  en occupant des fonctions de clerc d’huissier puis après quelques années, je suis rentrée dans le privé en tant que directrice juridique.

La société a été rachetée et je ne me retrouvais plus dans la nouvelle politique du groupe donc j’ai créée mon entreprise dans la formation, la gestion de projets web et le développement.

Cette expérience a vraiment été très intéressante et enrichissante.Aujourd’hui cette entreprise existe toujours. Elle est dirigée par un autre membre de ma famille.

Alors me direz vous pourquoi avez vous laissée cette société?

La vie vous met parfois ce qui semble être des opportunités sur votre chemin.Il faut savoir les saisir sans même savoir si a terme ce sera une bonne expérience.

C’est ce qui s’est passé et je me suis retrouvée à reprendre une étude d’huissier de justice qui était fermée depuis 10 ans. Je l’ai remontée. Je l’ai vendue, puis me suis associée avec un confrère mais très vite j’ai compris que c’était une erreur car nous n’avions ni la même éthique, ni la même capacité de travail.J’ai donc décidé de lui vendre mes parts.

Durant ces années j’avais parfois besoin de me ressourcer, donc je voyageais. Au fil de ces déplacements, j’ai fait découvertes gustatives exceptionnelles et diversifiées. Je me suis ainsi intéressée aux saveurs, aux métiers de la bouche, à la joie de donner des émotions et du plaisir aux gens.

Ces sensations étaient tellement loin de mon quotidien professionnel qui devenait si pesant que l’idée de changer d’orientation a progressivement fait son chemin. L’envie est devenue omni présente de passer le reste de ma vie professionnelle à maintenant donner du plaisir aux personnes, leur permettre de déguster des produits de qualité haut de gamme.

Aujourd’hui je suis dans une recherche de qualité. Je souhaite me faire plaisir en donnant maintenant du plaisir aux gens.

 

D’huissier de justice à entrepreneur, comment vous est venue l’idée de lancer votre propre marque de thé ?

En étant Huissier de justice, vous êtes déjà chef d’entreprise donc avec un esprit entrepreneurial. Mais vous avez raison, il faut en plus avoir une vision commerciale. Vous devez appréhender votre activité en fonction des besoins de la clientèle et d’une réalité de marché.

Je suis une passionnée de thé. J’ai toujours été surprise de constater que le café était une évidence mais pas le thé. Souvent on vous propose du café mais rarement du thé.

Donc depuis des années, l’idée de proposer des thés de grande qualité me trottait dans la tête. Et aujourd’hui le moment est venu pour moi de me faire plaisir en faisant plaisir.

 

Comment voyez-vous l’avenir ? 

En multicolore, en parfum, en saveur!

J’aimerais accomplir mes projets professionnels, profiter de ma famille et mes amis : déguster chaque instant.

Professionnellement, j’espère prochainement distribuer mes produits à l’étranger notamment aux États-Unis où j’ai déjà des contacts. Le palais des américains est en train de se transformer, de se raffiner ! Les grands chefs français y sont pour beaucoup! Mais aussi la culture du « healthy » qui transforme les habitudes alimentaires.

 

Quelles sont vos passions ? 

J’ai une réelle passion pour le cinéma. Je trouve magnifique de rentrer dans une salle obscure, s’assoir et se laisser raconter une histoire.Je pense souvent à tout le travail qu’il y a derrière un film. Toute l’énergie dépensée par toutes ces personnes, juste pour nous faire plaisir et nous raconter une histoire avec souvent des musiques incroyables.

Je trouve ça génial! Je rêve d’ailleurs, de pouvoir assister un jour au tournage d’un film!

Ce qui rejoint ma deuxième passion: la musique! La musique en tous genres ! Le jazz, la musique classique, la musique de film, la soul, la variété française et internationale…. Bref, un peu tout.

Enfin, j’ai une vrai passion pour les États Unis. Ce sont des territoires et des peuples qui me fascinent. Je trouve chez eux une bienveillance naturelle. Certes ils sont très business, mais très efficaces. Et lorsque les horaires de travail sont terminés, ils retrouvent une âme d’enfant ! Je crois que cela me ressemble un peu!

 

Quelle est votre devise dans la vie ?

Carpe diem! Sans hésiter !

 

Avez-vous d’autres projets en vue ? 

Oui, je cherche à ouvrir un restaurant à Los Angeles.

J’ai aussi un projet web qui me tient à coeur depuis des années. Je vais essayer de prendre le temps de le réaliser.

 

Auriez-vous un conseil pour les personnes qui ont des projets comme vous, dans un univers complètement différent de leur environnement habituel et qui ont peur de se lancer ?

Je leur dirais “faites vous confiance et n’écoutez jamais ceux qui vous découragent ». Les projets les plus fous sont souvent les plus grandes réalisations!

Alors réfléchissez, posez les choses et devenez un bulldozer, et surtout ne vous  retournez pas, sauf pour vous dire combien vous avez eu raison.

 

Vous êtes fan de Redline, qu’est-ce qui vous plait le plus dans son concept ? 

Je trouve l’idée de poser un diamant sur un fil magnifique. C’est le luxe tout en finesse! Vraiment j’adore!!

 

Quelle est votre collection préférée ? 

Je les aime toutes. À chaque sortie, je pourrais en acheter 10.

Mais ma préférence va à la collection Marilyne fil. Trop belle!!

 

Plutôt bracelet, collier ou bague ? 

Indiscutablement bracelet addict, mais comme j’aime avoir les parures….

 

Votre couleur de fil préférée ? 

Le rouge fluo!

 

Un souhait pour cette année 2018 ?

Réaliser tous nos projets, dans la sérénité, l’amour et surtout la santé!

Enjoy, Enjoy, Enjoy!!!!

09 Mar

Interview de Marine, gagnante de notre dernier concours !

Posté par

bague-minimaliste-redline

Marine est la grande gagnante de notre concours organisé sur Instagram pour gagner une bague Minimaliste ! De passage à Paris avec son copain, elle est venue récupérer son bijou au Showroom de Redline. On en a profité pour lui faire une petite interview !

Bonjour Marine, comment vas-tu ?

Ça va bien, je suis très contente d’avoir gagné, je m’y attendais pas !

Présente-toi, dis-nous ce que tu fais dans la vie ?

J’habite en Dordogne à côté de bordeaux, je travaille dans un magasin de décoration, j’ai 29 ans et on est venus avec mon copain sur Paris pour nos vacances !

Qu’est-ce que vous avez prévu pour ce petit séjour parisien ? 

Cet après-midi on va visiter l’exposition MOMA à la Fondation Louis Vuitton, faire un petit peu de shopping et visiter Paris ! On passe vraiment un séjour touristique !

Quelles sont tes passions : 

J’aime beaucoup la cuisine, aller au restaurant. En ce qui concerne le sport,  j’aime beaucoup le rugby, je vais voir des matchs ou je le regarde à la télé !

La chose la plus folle que tu aies faite ?

Partir en vacances sur un coup de tête

Quelle est ta devise dans la vie ?

Qui vivra verra

Tu es plutôt mode, beauté, bijoux ?

Les trois, tout !

Comment définirais-tu ton style ?

Je n’en ai pas vraiment, j’aime tout. Je me définirai autant élégante que streetwear. Je n’ai pas vraiment de style particulier mais ça dépend des jours et de l’occasion.

Ta tenue parfaite pour une soirée ?

Une robe et des talons !

Ta routine beauté ?

Toujours maquiller les sourcils, quitte à ne rien faire je préfère faire ça !

Parlons bijoux, comment as-tu connu Redline ?

Je l’ai d’abord connu en tombant sur le site internet ! Puis comme je suis abonnée au magazine Elle, et qu’il y a souvent des articles sur Redline, ça m’a donné envie d’en avoir un !

Qu’est-ce qui te plait le plus dans cette marque ?

Le fait que les diamants soient sur un fil et que le bijou soit très fin ! Je n’aime pas les gros gros bijoux, donc c’est quelque chose de très fin et d’élégant qui me correspond parfaitement !

Plutôt bracelet, collier, bague ?

Plutôt bracelet !

Ta couleur préférée ?

Le turquoise

Les musiques que vous écoutez : 

Plutôt rap américain

Un prochain voyage de prévu ? 

Pays de l’est !

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter à tous les deux ?

Aller travailler sur Bordeaux en 2018 et sinon que du bonheur !

23 Fév

Interview de Clarisse, gagnante de notre concours !

Posté par

redline-showroom-gagnante-concours

Clarisse est la grande gagnante de notre concours organisé sur le site casting.fr qui permettait de remporter un de nos bijoux phares : le bracelet Royal, édition spéciale des 10 ans de Redline, réalisé en collaboration avec la chanteuse Jenifer. Elle s’est rendue il y a quelques jours à notre Showroom, pour récupérer son prix des mains de notre créatrice. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions…

Bonjour Clarisse, comment vas-tu ? 

Je vais très bien, merci. Je suis surtout ravie d’avoir gagné ce bracelet ! Ça m’a vraiment surprise sachant que c’est la première fois que je gagne un jeu-concours de toute ma vie. Je ne m’y attendais absolument pas et suis ravie.

Présente-toi, dis-nous ce que tu fais dans la vie ? 

J’ai 27 ans et j’habite à Boulogne depuis ma naissance mais j’ai un parcours assez particulier… Je suis patineuse artistique professionnelle et j’ai commencé quand j’avais 4 ans, avec une maman professeur de patinage, ça aide ! J’ai ensuite participé à des compétitions nationales et internationales jusqu’à mes 19 ans.

Côté études, j’ai une licence de cinéma et un Master 2 en information/communication dédié aux multimédias. En même temps, j’ai passé mon diplôme de professorat pour être professeur de patinage et pouvoir enseigner ma passion. Après toutes ces études, je suis partie pendant 2 ans sur la tournée Holiday On Ice qui m’a permis de voyager tout en participant à un sublime spectacle.

D’un autre côté, mon frère s’est lancé dans la photo quand j’avais 15 ans, du coup j’ai suivi ses premiers pas en tant que modèle mais aussi assistante. J’ai posté ses photos sur internet, sans penser que ça aurait un impact, mais j’ai finalement été contactée pour des shootings et défilés très rapidement ! Tout s’est fait un peu tout seul, et c’est comme ça que je suis devenue mannequin en parallèle de mon premier métier.

Aujourd’hui, j’enseigne en tant que chorégraphe et professeur à plein temps. Le mannequinat me permet de vivre d’autres expériences, de toucher un peu à tout et j’adore ça ! C’est une deuxième partie de ma vie dont j’adore les challenges !

J’ai pu participer à des concours internationaux pour L’Oréal et j’ai fait l’inauguration d’Inter Coiffure l’année dernière à roller par exemple !

Est-ce que tu as réalisé un rêve de petite fille ? 

En ce qui concerne le patinage, j’en ai toujours eu envie, même si ma mère ne m’a jamais obligée à continuer, je n’ai jamais voulu arrêter ! Pour le mannequinat, j’ai commencé un peu par hasard, mais quand j’ai vu que ça prenait et que ça me plaisait, j’ai voulu continuer !

Le programme d’une journée type ? 

 Le matin de 7h à 10h, je suis sur la glace et j’enseigne. L’après-midi, je suis soit en shooting, soit sur des tournages parce qu’il m’arrive de faire de la figuration. Sinon, je m’occupe de l’association de patinage dans laquelle je travaille, qui est celle de ma mère, au Paris Boulogne Olympic Club.

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ces métiers, dans ce que tu fais au quotidien ? 

La créativité, et c’est le cas pour les 2 !

Comment fonctionne ce milieu, à combien de castings dois-tu participer avant d’obtenir un shooting/défilé ? 

Ça dépend des périodes, j’ai été à l’étranger pendant 2 ans avec la tournée Holiday On Ice, du coup j’avais complètement arrêté les castings. Aujourd’hui, je cherche des dates qui me correspondent, et en fonction des prestations je peux faire de 5 à 10 castings. Mais étant donné que pendant 2 ans je n’étais pas là, et que tout va très vite dans ce milieu, c’est compliqué de reprendre !

Est-ce que tu as une anecdote à nous raconter sur un de tes défilés ou shootings ? 

Oui, mon tout premier défilé : c’était à l’hôtel Napoléon, et j’y ai porté la robe de clôture. Une robe magnifique, faite de perles et cristal ! J’avais menti en disant que j’avais déjà défilé.. mais c’était la toute première fois… et quelle première ! La robe était très lourde, et je n’avais qu’une peur, celle de marcher dessus et de rouler sur le catwalk ! Heureusement, tout s’est bien passé, et c’est un magnifique souvenir que je garde de cette expérience.

Tu amènes un porte-bonheur avec toi ? 

J’en avais un que j’ai malheureusement perdu cet été… C’était un bracelet ancien que ma grand-mère m’avait offert quand j’avais 12 ans, et qui datait de mon arrière arrière grand-père. Ça été un drame quand je l’ai perdu, parce que je le gardais toujours sur moi, même pendant les défilés et shootings, j’arrivais à le cacher pour le garder avec moi. Du coup, pour me remonter le moral j’ai pu compter sur mon entourage !

Mon copain m’a offert un collier ancien, trouvé en Croatie, et ma meilleure amie, un bracelet du même style et de la même époque que mon premier porte-bonheur  qu’elle a trouvé en fouinant sur internet. Deux grigris qui me suivent partout aujourd’hui !

Quel est le défilé/shooting qui t’a le plus marquée ? 

Il y a un évènement qui m’a particulièrement touchée, la Fashion Extrême Paris, qui organise des défilés caritatifs. Des défilés pendant lesquels les mannequins défilaient bénévolement, et les profits des tickets vendus étaient reversés à des associations aidant les habitants des villes et îles touchées par des tsunamis.

Je tenais particulièrement à y participer, il y avait une ambiance particulière, c’était des shows magiques avec de superbes créateurs ! J’ai vraiment beaucoup aimé ces défilés caritatifs auxquels j’ai participé pendant 3 ans.

Quel est ton plus grand rêve ? 

Monter un spectacle de patinage où on pourra porter de superbes tenues, où il y aura de grands jeux de lumières et où j’imaginerai des chorégraphies qui font rêver.

La chose la plus folle que tu aies faite ? 

Nager avec des requins, c’était il y a 3 ans, en Thaïlande. Je n’étais pas rassurée mais quand on m’a dit qu’ils sentaient la peur, il a bien fallu me canaliser ! C’est dans ces moments qu’on se rend compte que les années de compétitions derrière peuvent servir, notamment pour contrôler ses émotions !

Ta devise dans la vie ?

J’ai une grande phrase dans la vie qui est « Tu récoltes ce que tu sèmes ». Alors pour moi, si tu donnes du bonheur aux gens et que tu es généreux, tu recevras quelque chose en échange, pas forcément de leur part, mais de la vie !

À part le patinage et le mannequinat, quelles sont tes passions ? 

Le piano, le chant et la danse : Modern Jazz, hip-hop et danse classique !

Tu es plutôt mode, beauté, bijoux ? 

Je suis les 3, impossible de faire un choix !

Comment définirais-tu ton style ? 

Je dirais citadin, ni trop branché, ni trop sport. Quelque chose qui me correspond et qui va avec mon milieu et mes passions. Avec toujours une touche de chic !

Ta tenue parfaite pour une soirée ? 

Une robe sobre noire, des talons hauts, des grosses boucles d’oreilles et un rouge à lèvre rouge ! Avec chignon ou cheveux lâchés…

Ta routine beauté ? 

Bien hydrater ma peau, dès le matin et en profiter pour faire un petit massage sur le visage, parce que ça détend énormément. Ensuite, j’applique une très légère couche de fond de teint, un peu de poudre matifiante, et un coup de blush ! Mais je veille toujours à ce que l’ensemble soit naturel, je ne veux absolument pas que mon maquillage se voit, surtout au niveau du teint !

Après, en fonction de mon humeur, les yeux soit je m’en occupe, et là je peux aller sur toutes les couleurs, soit je reste naturelle !

Parlons bijoux, comment as-tu connu Redline ? 

J’en avais entendu parler par une amie très friande de mode et haute couture puis ça m’était sorti de la tête jusqu’à ce que je vois le jeu-concours sur casting.fr et que j’ai un flash de cette conversation qu’on avait eue lors d’une soirée. Ça m’a donné envie d’y participer et d’en découvrir un peu plus, et aujourd’hui je suis ravie !!

Qu’est-ce qui te plait le plus dans cette marque ? 

Le coté sobre et raffiné.

Plutôt bracelet, collier, bague ? 

Plutôt les trois !

Ta couleur préférée ? 

Le rouge

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour la suite ? 

Plein de bonheur !!

 

Merci Clarisse pour cet interview, et bonne chance pour la suite ! Nous espérons que ce bracelet te portera bonheur et chance, afin de poursuivre ta voie et de réaliser tes rêves plus étincelants les uns que les autres !

 

gagnante-concours-redline

29 Sep

Coup de coeur chez Redline !

Posté par

Il y a quelques semaines a eu lieu la fashion week à Paris. Nous avions reçu un appel d’une nouvelle cliente, Sharon, qui souhaite acquérir un bracelet Redline.

Nous avons convenu d’un rendez vous la semaine dernière, nous en avons profité pour lui poser quelques questions.

Bonjour, bienvenue au sein de la Maison Redline. En quoi puis-je vous aider ?

Bonjour, merci. Ecoutez je suis ici car je souhaiterai le bracelet Illusion.

Bien sûr, nous allons vous le préparer tout de suite. Comment avez-vous connu la Maison ?

Écoutez, j’étais à un défilé lors de la Fashion Week et j’ai flashé sur le bracelet d’une de mes amies (bracelet Pure). Je ne connaissais pas la marque alors je lui ai demandé d’où il venait. Elle m’a parlé de Redline et j’ai eu un réel coup de coeur pour votre marque. Je voulais à tout prix en avoir un, c’est pour cela que je suis ici aujourd’hui, j’en ai profité car je suis à Paris pour le week-end.

Super votre histoire, nous sommes ravis que la Maison Redline vous plaise ! Revenez quand vous voulez pour découvrir les nouveaux modèles de la Maison.

Super, je n’y manquerai pas.

Comme Sharon, n’hésitez pas à venir nous raconter expérience avec Redline au sein de notre showroom.

22 Sep

La marque Oud, pour la nouvelle campagne Redline

Posté par

 

La nouvelle campagne Redline publiée sur les réseaux sociaux et sur notre site internet depuis quelques jours maintenant, nous pousse à vous en dire un peu plus sur ce shooting et sur ce que nous avons voulu mettre en avant, sur l’univers et le style de la rentrée pour Redline.

Ce que nous cherchions à vous communiquer dans cette campagne c’est ce retour au charme parisien, avec des matières chaudes, une lumière chaleureuse et envoutante, qui s’accorde parfaitement avec nos bijoux précieux. Notre choix s’est donc porté sur la marque de vêtements “Oud”, une marque française qui a pour créateurs Patricia Bitton & Raphael.

C’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui de lire l’interview de Patricia Bitton afin de connaître un peu plus son univers, son quotidien, sa marque et ce qui lui plaît dans les bijoux Redline.

 

(Veste en velour, de la marque Oud)

 

15 Sep

7 ans qu’elle porte nos bijoux, la Blogueuse GypsetLife nous raconte sa mésaventure !

Posté par

 

Blogueuse depuis peu, Mathilde jeune parisienne de 24 ans est fan de mode de déco et de voyage. Elle exprime son style bohème à travers son compte instagram (gypsetlife) et son blog qu’elle alimente quotidiennement. La raison pour laquelle nous avons eu envie de l’interviewer c’est parce qu’elle porte depuis plusieurs années nos bijoux Redline, qu’elle n’enlève jamais et que vous pourrez donc retrouver sur ses nombreuses photos instagram.

En venant changer de couleur de fil pour sa bague illusion et son bracelet pure, elle nous a raconté sa mésaventure lors de son dernier grand voyage au Mexique. Nous allons vous la raconter.

 

Bonjour Mathilde, c’est le rendez-vous habituel pour le changement de fil ?

Bonjour, oui c’est ça ! Je change la couleur de ma bague illusion et je viens changer le fil de mon bracelet pure qui a connu une expérience hors du commun.

 

Apparemment tu as une anecdote à nous raconter …

Oui en effet, c’est incroyable ce qu’il s’est passé avec ce bracelet, j’ai eu la peur de ma vie !

 

. . .

 

Raconte-nous ton histoire, nous voulons savoir la vie de nos bijoux, cela nous intrigue !!

 

Très bien, alors je suis partie en vacance au Mexique il y a quelques jours, j’en reviens tout juste, où j’ai passé une semaine inoubliable ! Les palmiers (Il faut savoir que Mathilde est une grande fan de palmiers), la mer turquoise avec tous ces reflets, les plages de sable blanc, le style bohème décontracté, … Tout était parfait et totalement en adéquation avec mon style.
Nous étions précisément à Tulum, un endroit magique et très en vogue actuellement.

 

Nous sommes arrivés de nuit et le lendemain nous sommes directement allés faire bronzette sur la plage.
Après quelques heures au soleil, un homme est venu pour nous faire des tatouages éphémères, je me suis donc laissée tenter pour avoir encore plus le style bohème d’ici. J’ai donc fait un tatouage sur toute la main, style “bohemian” et pour cela j’ai du enlever mon bracelet Redline et tous mes autres bracelets pour ne pas tacher le fil ….

C’est là que j’ai fait une grosse erreur !!!!!

 

Je pensais avoir rangé soigneusement mon bracelet comme tous les autres… Je n’ai plus remis mes bracelets de la semaine.
Cependant le dernier jour, sur la plage, en pensant au retour et à la valise qu’il fallait faire, je me suis rappelée de mon bracelet, il me manquait je crois 🙂 et j’ai eu un pressentiment bizarre …

Je suis sortie de la plage pour me rassurer et le voir de mes propres yeux dans le coffre-fort, et là rien … pas de bracelet … tous mes autres bracelets y étaient, mais pas lui ! J’étais très très mal, c’est mon 1er bracelet offert par mes parents et c’est pour moi devenu un bijou de famille.

J’ai cherché partout, j’ai demandé à l’accueil de chercher avec moi et j’ai pensé à ce moment sur la plage, lors de mon tatouage, le 1er jour.

Le personnel de l’hôtel m’a dit qu’ils allaient le retrouver et chercher partout mais je ne comptais que sur moi même, il fallait que je fasse le maximum et que surtout je ne reparte pas de Tulum sans mon bracelet Redline.
Je suis donc retournée à l’emplacement où j’avais fait ma bronzette le 1er jour mais j’avais peu d’espoir, je savais que le personnel de l’hôtel ratissait tous les soirs le sable, puis d’autres clients avaient été sur nos transats depuis. Il s’était écoulé 7 jours entre le moment où j’avais enlevé mon bracelet et ce jour ci …

Quand tout d’un coup en cherchant délicatement dans le sable, ma mère qui cherchait avec moi, l’a retrouvé !!!!!! J’étais choqué, véritablement, 7 jours ! 7 jours qu’il était dans le sable à cette endroit et j’ai réussi à le retrouver intacte ! Le fil était bien usé, mais le diamant était là, le fil n’était pas cassé, j’étais la plus heureuse du monde ! 🙂

 

C’est vraiment incroyable, tu as eu beaucoup de chance !

Oui, vraiment ! J’étais encore plus heureuse que lorsque je l’ai acheté lol. Avec ce “test” j’ai vraiment eu la preuve que le fil Redline est incassable et de très bonne qualité, même si je n’en doutais pas, puisque je n’ai jamais eu de soucis toutes ces d’années.

 

Merci Mathilde de nous avoir fait partager ton expérience et cette histoire surprenante 🙂 

 

 

 

08 Sep

L’interview de Mélanie, elle nous raconte ses vacances avec son bracelet Redline

Posté par

 

 

Mélanie est une jeune femme de 28 ans, elle a acheté son 1er bijou Redline au moins de Juin, juste avant de partir en vacance. Elle est revenue nous rendre visite il y a quelques jours pour changer le fil de son bracelet. Elle avait choisie un fil fluo et elle souhaite pour la saison à venir porter un fil plus discret et qui irait avec les couleurs qu’elle porte à Paris, comme le noir, le gris, le kaki, le blanc et le beige.

 

Mélanie s’est donc prêtée au jeu de notre interview lors de sa venue à notre showroom.

 

Bonjour Mélanie, comment se sont passées vos vacances ? 

Très bien merci et vous ? Mon bracelet Redline ne m’a pas quitté un instant et toutes mes copines m’enviaient!

 

Super ! Nous sommes heureux qu’il vous plaise toujours. Que nous vaut alors votre visite ?

Je viens pour changer la couleur, j’ai le rose fluo qui était parfait pour cet été à Mykonos mais de retour à Paris je préfère avoir un fil de couleur neutre.

 

Nous comprenons parfaitement, voici les 80 fils de couleur que nous avons ! Mais pour ce que vous cherchez voici les 10 couleurs qui devraient correspondre à vos attentes.

Ha parfait, je vais prendre celui-ci, le poudré, il mixe le taupe avec le kaki, j’adore !

 

Comment avez vous vécu cette première expérience avec l’un de nos bijoux Redline ? 

Très bonne, c’est vraiment un bijou que je porte facilement tous les jours et que je n’enlève jamais ! Je me suis baignée avec, j’ai cuisiné avec, j’ai joué dans le sable avec les enfants avec et il n’a pas bougé !

 

Quelles sont les mots que vous utiliseriez pour définir Redline ?

Force et finesse !

 

 

 

 

Instagram
Rss Feed Tweeter button Facebook button Technorati button Reddit button Myspace button Linkedin button Webonews button Delicious button Digg button Flickr button Stumbleupon button Newsvine button Youtube button